July 24, 2012

Gangs of Wasseypur @ Toulouse

Anurag KASHYAP - Inde 2012 2h40mn VOSTF - avec Manoj Bajpayee, Tigmanshu Dhulia, Piyush Mishra, Richa Chadda, Reemma Sen... Scénario d'Anurag Kashyap, Syed Zeeshan Qadri, Akhilesh Jaiswal et Sachin Ladia.
Du 01/08/12 au 28/08/12 à Toulouse
GANGS OF WASSEYPUR (1re partie) 

Ce film aurait pu s'appeler « Il était une fois au Dhanbad » tant cette œuvre fleuve présente des similitudes avec le chef d'œuvre testamentaire de Sergio Leone, Il Etait une fois en Amérique : même longueur nécessaire pour installer la saga, même lyrisme épique, même attention portée à des générations de gangsters sur plusieurs décennies, même observation, sans manichéisme ni indulgence, de l'histoire de ces malfrats inscrite dans la Grande Histoire, qui débute ici avec l'accession de l'Inde à son indépendance.
Le Dhanbad, c'est un Etat du nord-est de l'Inde, entre le Bengale et le Bengladesh, avec en son cœur Wasseypur, une ville moyenne (sachant qu'en Inde, une ville moyenne frise le million d'habitants) pas franchement folichonne et oubliée des touristes amateurs de palais princiers et de balades à dos d'éléphant.
Le film s'inscrit en marge de Bollywood, la grande industrie de la comédie musicale : il en détourne les codes (la bande-son livre son petit lot de chansons, mais plutôt atypiques, parfois même un peu trash) pour imposer un récit foisonnant et haletant, à la fois polar et tableau social jamais pesant.
La scène d'ouverture, assez inoubliable, est très significative. On y voit une image typique de Bollywood avec jeunes filles en sari fluo dansant sur une musique sirupeuse… Puis le plan s'élargit et on comprend que c'est un écran télé devant lequel sont agglutinés, dans un petit café miteux, des pauvres gens hypnotisés par les images… Bientôt l'écran est pulvérisé par des rafales de mitraillettes, alors qu'une bande de brigands à moto armés jusqu'aux dents investit le quartier et s'apprête à prendre d'assaut la maison fortifiée du chef de gang rival.
Une scène passablement surnaturelle qui pose l'ambiance… Démarre alors un long flashback qui nous ramène aux origines de l'Inde dans les années quarante, époque où le bandit Shahid Kahn attaque les trains anglais chargés de richesses avant d'être chassé du village, contraint de travailler au fond d'une mine. Mais très vite il fomente une révolte durant laquelle un contremaitre est abattu.
Peu de temps après, dans l'Inde indépendante, Shahid Khan devient l'homme de main du grand propriétaire Ramadhir Singh, allié de la caste des bouchers, qui le fera assassiner par crainte de le voir prendre sa place. De la soif de vengeance de Sardar, fils de Shahid, nait la terrible lutte entre deux clans qui va durer un demi siècle… Le décor est planté pour 5h20 de film et on ne vous en dira pas plus pour l'instant. Oui, vous avez bien lu : 5h20 ! C'est seulement la première partie de la saga qui vous est montrée ici, il vous faudra patienter jusqu'à la fin de l'année pour voir la seconde partie.

Tous les bons ingrédients sont là : action trépidante, beaucoup plus chorégraphiée et stylisée que l'action hollywoodienne, cruauté de la guerre impitoyable des gangs, arrière-plan social sur un pays qui vit dans la désillusion, dans l'espoir déçu de la révolution pacifique des années 50, mais aussi humour autour du goût dérisoire de nos gangsters pour le bling-bling… Sans oublier les passions amoureuses, puisqu'avec Shahid le séducteur, les histoires de femmes sont épiques et la guerre des épouses n'a rien à envier à la guerre des gangs. C'est peu dire que le machisme règne en maître, mais il y a quelques vaillantes figures féminines… Le réalisateur parvient avec brio à la juste harmonie entre tous ces éléments a priori peu évidents à marier, et son film foisonnant nous tient en haleine de bout en bout, nous laissant avec la furieuse envie de voir les 2h40 suivantes…

(Credit- UTOPIA Toulouse )

July 18, 2012

July 12, 2012

FESTIVAL- Saison Indienne

Un nouveau Festival est né : Premiere édition à Toulouse en 2013

L’Inde, pays de longue tradition scientifique et d’une rare profondeur culturelle, peut devenir un partenaire de
premier plan. Afin de créer, initier et entretenir ses liens, notre association propose d’initier
 une SAISON INDIENNE @ Toulouse.

Autour d’un Festival de cinema Indien, qui constituera l’acmé de la saison, il est proposé
 d’organiser différentes activités autour de spectacles vivants, d’expositions et de conférences.
Pour la première édition (avril 2013), il est proposé de sensibiliser
le public toulousain à ce cinéma si particulier. Promouvoir la musique et la danse de l’Inde à travers la venue d’artistes
indiens reconnus ou en organisant des initiations dans les quartiers aux
danses traditionnelles indiennes, en partenariat avec des associations de
quartier.

Si vous souhaitez y participer ou avez des questions ou des contacts, n'hésitez pas nous écrire.

Association Saison Indienne